Les meilleures blagues du net  -  Le mauvais garçon en enfer

histoires sur les blondes blagues sur les blondes   Le mauvais garçon en enfer


Un mauvais garçon vient de mourir et comme de bien entendu, se retrouve en enfer sans même avoir été jugé.
Lorsqu'il arrive, un petit démon lui propose une visite guidée des lieux.

- Vous savez, entame le petit démon, l'enfer n'a pas bonne presse sur la terre. Mais c'est un Paradis pour ceux qui ont des vices. Par exemple, je suis sûr que vous aimez l'alcool...
L'homme acquiesce et son guide lui explique :

- Vous allez beaucoup aimer les lundis. On boit de la bière et du whisky jusqu'à plus soif ! Et vous aimez fumer aussi ?

Comme l'homme répond par l'affirmative, le démon commente :

- Alors vous allez aimer les mardis. On nous livre les meilleurs cigares du monde, tout droits venus de Cuba ! Vous ne craindrez même pas d'attraper le cancer car vous êtes déjà mort !
L'homme réplique :

- C'est vrai ça. Ca a l'air bien organisé chez vous.
Et le démon poursuit :

- Je suis sûr que vous aimez jouer aussi ?
L'homme approuve et le démon lui dit :

- Vous allez adorer les mercredis alors. On joue au tiercé, au black-jack, au poker et à la roulette toute la nuit. Tout le monde s'amuse beaucoup le mercredi ! Et vous aimez le cannabis aussi ?
L'homme:

- Ben, plutôt oui...
Le démon explique:

- Vous allez adorer les jeudis. On fume des joints et on écoute du reggae toute la nuit !
- Et êtes vous homo ? continue le démon

L'homme répond:

- Non, pas du tout !
Et le petit démon conclue :

- BON !.... Alors vous n'allez sans doute pas aimer les vendredis, samedis et dimanches...

.


Une autre pour la route

Un fonctionnaire se plaint :

- C'est épouvantable ! Avec mon nouveau chef, il m'est impossible de dormir au bureau.

- Pourquoi ? Il te surveille ?

- Non, il ronfle !

 

Menu / Bureau / Blondes / Sexy's / Bars / Divers / Leçons de vie

Rechercher sur le site
Jeux en ligne et en flash: Si vous souhaitez installer ce menu défilant sur les pages de votre site récupérez le code >>>  ici  <<<
© Astwinds